Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Accueil

FERMER X

Comment épargner ?

Il existe plusieurs possibilités pour épargner dans les dispositifs d’épargne et retraite entreprises. Toutes bénéficient de nombreux avantages, tant pour les salariés que pour l’entreprise, dans le cadre d’une démarche
« gagnant-gagnant ». BNP Paribas Épargne & Retraite Entreprises est à vos côtés pour vous en faire profiter.

Il existe plusieurs modes d’alimentation des dispositifs d’épargne salariale et d’assurance collective.


   MODE D'ALIMENTATION
PEE PERCO PER Entreprises  Article 39 / IFC
FINANCEMENT DE L'ENTREPRISE Quote-part de participation
  
Prime d'intéressement
  
Cotisations obligatoires
  
Abondement
  
Compte Épargne Temps
 
Jours de repos non pris
   
FINANCEMENT DES SALARIÉS Versements volontaires  

 

 Les versements effectués par l’entreprise

Concernant l’épargne salariale (PEE, PERCO) :

  • la participation : permet de redistribuer aux salariés une partie des bénéfices de l’entreprise. Elle est obligatoire dans les entreprises de 50 salariés et plus, et facultative pour les autres. Le montant maximal de la participation, par salarié et par an, est plafonné. Selon le choix du salarié, elle peut être perçue immédiatement et sera alors imposée sur le revenu. Sinon, elle peut être investie dans un plan d’épargne salariale et sera bloquée durant 5 ans (PEE) ou jusqu’au départ en retraite (PERCO). Dans ce cas, elle est exonérée d’impôt sur le revenu.

  • l’intéressement : permet d’associer les salariés aux résultats et/ou aux performances de l’entreprise. L’enveloppe globale d’intéressement et le montant maximal de la prime d’intéressement, par salarié et par an,  sont plafonnés. Selon le choix du salarié, la prime d’intéressement peut être perçue immédiatement. Dans ce cas, elle est  imposée sur le revenu. Elle peut également être bloquée pendant 5 ans (PEE) ou jusqu’au départ en retraite (PERCO). Elle est alors exonérée d’impôt sur le revenu.

  • l’abondement : correspond à une aide financière que l’entreprise peut décider de mettre en place en complément des sommes versées par les collaborateurs. Son montant peut varier selon l’origine des sommes épargnées, dans la limite d’un montant qui évolue chaque année. En 2014, les montants maximum de l’abondement sont de 3 003 € sur le PEE et de 6 007 € sur le PERCO ; ils peuvent être cumulés.

Concernant l’assurance collective (PER entreprises, Article 39, Indemnités de Fin de Carrière,…) :

  • les cotisations de l’entreprise :

    • constituent l’unique source de financement des contrats Article 39 et des Indemnités de Fin de Carrière,
    • correspondent aux cotisations obligatoires versées dans le cadre d’un PER Entreprises pour alimenter les comptes individuels des assurés,
    • sont déductibles, chaque année, de son résultat imposable,
    • sont déductibles du revenu imposable des assurés, dans la limite des plafonds réglementaires, dans le cadre du PER Entreprises .
       
 Bon à savoir
 

Dans le cadre du PER Entreprises , il peut être prévu lors de la mise en place du contrat, un financement des cotisations obligatoires avec une quote-part salariale.

Concernant l’épargne salariale et le per entreprises :

Ces dispositifs peuvent également être alimentés par la contrepartie financière issue des droits acquis au titre d’un Compte Épargne Temps (CET) ou de jours de repos non pris, en exonération d’impôt sur le revenu pour le salarié.

 > Pour en savoir plus

 Les versements effectués par les collaborateurs

Les versements volontaires correspondent aux sommes issues de l’apport personnel du collaborateur affectées aux différents dispositifs proposés par l’entreprise : PEE, PERCO, PER Entreprises. Ces versements peuvent être ponctuels et/ou programmés (mensuels, trimestriels,...).
Dans le cadre du PEE et du PERCO, ils peuvent ouvrir droit à l’abondement de l’entreprise.
Dans le cadre du PER Entreprises, ils sont déductibles du revenu imposable dans la limite du Plafond Épargne Retraite.

 Les atouts de l’Épargne & Retraite Entreprise

Que vous soyez un collaborateur ou une entreprise, les avantages des dispositifs d’épargne salariale et d’assurance collective que nous vous proposons sont nombreux.

Pour l’entreprise

En fonction de la taille de votre entreprise, de son secteur d’activité et de son ancienneté, vos objectifs sont parfois différents.

Les grandes entreprises mettent en place ces dispositifs dans une optique de cohésion sociale et de partage des profits. Les responsables des petites entreprises les utilisent principalement comme un outil patrimonial pour eux-mêmes ou pour leur conjoint collaborateur ou conjoint associé.

Nos spécialistes/experts sont à vos côtés pour concrétiser vos choix.

Les dispositifs d’épargne salariale et de retraite collective constituent un véritable outil de management. Ils permettent d’attirer et de fidéliser les salariés, et constituent un levier au service des préoccupations sociales, financières et stratégiques de l’entreprise.

  • Avantages sociaux : renforcer la cohésion sociale au sein de l’entreprise, bénéficier d’un avantage concurrentiel lors du recrutement des salariés, permettre aux collaborateurs de se constituer une épargne projet ou retraite.
  •  
  • Avantages financiers : optimiser fiscalement le financement d’obligations légales comme les Indemnités de Fin de Carrière (IFC), bénéficier des avantages fiscaux et sociaux offerts par les dispositifs de rémunération différée.
  •  
  • Avantages stratégiques : impliquer les salariés dans le développement de l’entreprise, assurer la stabilité du capital de l’entreprise, fidéliser les plus proches collaborateurs.

Pour le salarié

Salariés et chefs d’entreprises ont parfaitement intégré dans leurs réflexes d’épargne, les dispositifs d’E&RE.

On compte ainsi 82% des salariés et 88% des chefs d’entreprises déclarer, en 2011, cette démarche d’épargne comme « naturelle », selon le Baromètre des Tendances en Épargne &Retraite.

Ces dispositifs permettent, selon les cas, de :

  • se constituer une épargne à moyen/long terme financée par son entreprise (participation, intéressement, abondement, cotisations obligatoires,…),
  •  
  • être associé aux résultats/performances de l’entreprise et au partage des bénéfices,
  •  
  • bénéficier d’exonération fiscale et sociale, dans le cadre des plafonds prévus par la réglementation.

 évaluez rapidement l'économie d'impôt associée à votre PER Entreprises

 Découvrez le Baromètre des Tendances en Épargne & Retraite Entreprises