Une année 2020 sans précédent pour l’épargne financière

07 janvier 2021

2020 restera comme l’une des années les plus marquantes. La pandémie mondiale de COVID-19 aura entrainé le plus grand ralentissement économique depuis la « Grande Dépression » ainsi que
l’effondrement des marchés le plus rapide de l'histoire.

​​​​​Un décrochage soudain des places financières suivi d’un rebond inespéré


Difficile, au plus fort de la crise fin mars, lorsque l’activité économique mondiale était temporairement à
l’arrêt, d’imaginer l’ampleur du rebond qui allait suivre, tant l’incertitude était de mise. Et pourtant, les
interventions successives et synchronisées des banques centrales et des gouvernements pour soutenir
l’économie, sur fond respectivement d’injections massives de capitaux et de plans de relance sans précédent,
auront réussi à redonner de l’élan aux places financières.
L’annonce début novembre de la découverte d’un vaccin a accentué cette tendance, suscitant un espoir
immense de reprise de l’activité économique.


Au final, les actions mondiales terminent l’année 2020 en territoire positif (+16% pour l’indice MSCI World
All Countries). Cela étant, l’évolution des places financières reste très hétérogène selon les zones
géographiques. Ainsi, sur les marchés américains, les indices Dow Jones 30 et S&P 500 ont marqué de
nouveaux records historiques pour finir l’année à respectivement +9.7% et +18.4%, tandis que l’indice
Nasdaq des valeurs technologiques affiche la progression la plus spectaculaire avec un bond de près de 45%
sur l’année. Les marchés européens, à moindre composante technologique, restent quant à eux en retrait, à
l’instar de l’Eurostoxx 50, en recul de 3.2% sur la période.


Les marchés obligataires, aussi bien ceux des emprunts d’Etat que des obligations d’entreprises, se sont
appréciés en 2020, portés notamment par la baisse des taux d’intérêt sur fond de rachats massifs de dettes
publiques et privées par les banques centrales pour accompagner la reprise économique.


Concernant les actifs de diversification, le pétrole termine l’année en baisse de plus de 20%, malgré un fort
rebond après les niveaux historiquement bas atteints en avril.
L’or, en qualité de valeur refuge, a fortement attiré les investisseurs avec une hausse de 25% sur l’année.
L’immobilier coté européen a souffert d’une baisse sensible des transactions, se repliant de 11% sur la
même période.


En termes d’évolution sectorielle, la Technologie ressort sans conteste comme la grande gagnante de cette
année, tirant profit des nouveaux modes de vie et de consommation. Suivent les Matériaux, portés par une
reprise de la demande et les Services aux collectivité, secteur défensif. Les plus mauvaises performances
sectorielles reviennent au secteur bancaire, confronté au risque de crédit, à l’Energie, pénalisée par une
baisse des investissements, ainsi qu’aux Transports & Loisirs, très impactés par la crise.​​​

Une économie mondiale soutenue par des plans de relance sans précédent


Outre les mesures pharaoniques déployées par les banques centrales sur l’année, parmi lesquelles des
injections massives de liquidités, les différents gouvernements n’ont pas été en reste et ont mis tous les
moyens en oeuvre pour sauver leur économie, souvent sous un format inédit. En quoi consistent les
principaux plans actés ?


En Europe, le plan « Next Generation EU », d’un montant de 750 Mds €, a été approuvé le 21 juillet 2020
par les chefs de gouvernement de l’Union Européenne. Il s’agit d’un plan de relance historique dans la
mesure où il sera financé par un emprunt commun, une première dans l’histoire européenne, en vue de
déployer des aides pour les pays les plus affectés par la crise sanitaire. Ces aides prendront la forme de
subventions (390 Mds) ou de prêts (360 Mds). Il a été définitivement adopté le 17 décembre 2020 après avoir
été bloqué temporairement par un veto de la Pologne et de la Hongrie.


Aux Etats-Unis, un premier plan de relance, le « Cares Act », a été voté en urgence fin mars pour un montant
record de 2 200 Mds de USD (soit 10% du PIB national). Le second a été acté le 20 décembre dernier après
des mois d’âpres négociations, pour un montant de 900 Mds de USD, sous forme notamment d’aides
directes aux ménages, aux entreprises et aux collectivités locales.


Un espoir pour 2021 ?


L’arrivée des vaccins ouvre la voie à de nouvelles perspectives. Les économies mondiales devraient connaître
un rebond important, notamment en Europe et aux Etats-Unis, l’Asie ayant déjà amorcé un redémarrage de
son activité économique.


Reste néanmoins des incertitudes sur la montée en charge de la distribution des vaccins, l’ampleur de la
reprise économique, le niveau des dettes publiques, ainsi que sur la capacité des entreprises à faire face aux
défis de demain.


De l’intérêt de l’horizon d’investissement et de la diversification de l’épargne


Rappelons que dans des contextes de marchés de plus en plus volatils et incertains, le temps et la
diversification restent les ailleurs alliés de l’épargnant. D’une part les phases de fluctuations sont atténuées
sur la durée, et d’autre part, en répartissant les investissements sur différentes classes d’actifs, le risque
global de votre épargne est réduit.


Enfin, des investissement réguliers (via des versements programmés en particulier), permettent de lisser les
points d’entrée et ainsi d’amortir les soubresauts de marché.


NB : La valeur des investissements et les revenus qu'ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme
des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l'intégralité de leur placement.
Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir.
BNP PARIBAS EPARGNE & RETRAITE ENTREPRISES est un Métier de BNP Paribas Société Anonyme au capital de
2 499 597 122 euros.
Siège social : 16, bd des Italiens - 75009 Paris - RCS Paris 662 042 449 - N° identifiant CE FR 76 662 042 449 -
www.bnpparibas.com.
Site web : BNP Paribas Épargne & Retraite Entreprises - www.epargne-retraite-entreprises.bnpparibas.com.
Ce document présente les caractéristiques des supports financiers éligibles aux dispositifs d’épargne salariale du
Groupe BNP Paribas. Il contient des éléments d’informations et des données chiffrées considérés comme fondés
et exacts le jour de leur établissement. Il est produit à titre d’information et ne doit pas être considéré comme
une offre de vente ou de prescription. Nous vous rappelons que les Documents d’Information Clé pour
l’Investisseur (DICI) des supports sont à votre disposition, dans vos espaces privés accessibles à partir de notre
site Internet www.epargne-retraite-entreprises.bnpparibas.com., afin que vous puissiez prendre connaissance de
leurs caractéristiques avant toute décision d’investissement.​


 

​​Sources indices : BNP Paribas E&RE au 31 décembre 2020​

  • Partager cette page !

  • Partagez cette page avec votre réseau
  • Lisez et partagez cette page plus tard avec Buffer
  • L'appli pratique pour lire cette page à tout moment, même en offline !
  • Outils

  • Envoyez cette page par mail
  • Etes vous sûr de vouloir imprimer ?

Mots CLÉS :

Votre avis nous intéresse

Avez-vous trouvé ce contenu intéressant ?

Informations financières
716